• gkr

Recyclage des briques à boisson: un usage optimal des ressources grâce au recyclage contrôlé.

L’association Recyclage de Briques à Boisson Suisse (RBS) mise sur des contrôles qualité sévères: La centaine de centres de collecte s’engage à respecter des spécifications claires et à mettre en place un monitoring sans faille. L’objectif commun est d’obtenir un recyclage respectueux de l’environnement, efficace et économiquement viable.

L’association pour le Recyclage des Briques à Boisson Suisse veille à ce que les matériaux de valeur retournent dans le circuit.


Dans les quelque 100 points de ramassage figurant sur notre carte de collecte, tout est fait pour que les consommateurs et consommatrices ne déposent rien d'autre que des briques à boisson dans les conteneurs lorsqu’ils/elles se rendent au centre de recyclage. En effet, pour que le recyclage soit possible, il est important que les déchets soient correctement triés. Si la collecte comporte une trop grande quantité de substances étrangères, le processus de recyclage peut s’en trouver perturbé. Les erreurs de tri ne doivent pas dépasser 5 %. Grâce à l’engagement de tous ceux qui éliminent correctement les briques à boisson ainsi que des professionnels sur place, le taux obtenu est inférieur à 3 % et nous pouvons nous féliciter de disposer d'une collecte raisonnablement propre.



Si vous avez connaissance d’un point de collecte proche de chez vous qui ne figure pas sur notre carte de collecte, n’hésitez pas nous le signaler: nous procéderons à sa vérification, répondrons aux éventuelles questions en suspens et, si le contrôle s’avère concluant, nous intégrerons ce nouveau point de collecte dans notre carte et nos processus.

Les briques à boisson collectées sont compressées en balles

Après la collecte, les briques à boisson sont compressées. Les balles obtenues sont dimensionnées de manière à pouvoir être chargées de manière optimale dans un camion à bâche (80×80×120 cm). Il s’agit d’un point important à prendre en compte en ce qui concerne le bilan carbone et les coûts.


Afin de garantir la qualité des ressources récupérées, les briques à boisson compressées ne doivent pas être stockées sur le lieu de collecte pendant plus de 40 jours ouvrables avant d’être acheminées au recyclage. Aussitôt qu’au moins 5 balles ont été constituées ou que la durée maximale de stockage est en passe d’être atteinte, le ramassage est organisé au point de regroupement. Celui-ci regroupe en un seul point toutes les balles de briques à boisson collectées en Suisse, procède à des contrôles qualité et les prépare au recyclage.


À chaque entrée/sortie des briques à boisson aux points de collecte et au point de regroupement, les balles sont pesées et le bon de pesée est envoyé à l’association. Cette procédure nous permet de tracer le cheminement de chaque brique à boisson.



Valorisation dans des pays proches de la Suisse

Dès qu’il est possible de charger un camion entier, les balles de briques à boisson sont acheminées vers des usines certifiées sises dans un pays frontalier pour y être recyclées. Nous aimerions naturellement que cette étape ait lieu en Suisse, hélas, les quantités collectées sont trop faibles afin que cela soit rentable pour les entreprises locales. De plus, le recyclage des briques à boisson est une pratique courante depuis des dizaines d’années à l’étranger, ce qui explique que l’on y trouve le savoir-faire nécessaire et des installations de recyclage qui fonctionnent. Tout au long des étapes qui mènent au recyclage, l’association RBS s’occupe, en coopération avec ses partenaires, de la traçabilité de tous les transports, de l’exactitude des documents douaniers et de la certification des installations de recyclage – elle s’assure ainsi qu’aucune ressource ne soit perdue en chemin.


Pourquoi le recyclage professionnel des briques à boisson est-il si important?

En 2016, l’association RBS a chargé l’entreprise Carbotech d’actualiser le bilan écologique mandaté en 2010. Les résultats sont pour le moins éloquents: si la Suisse collectait et recyclait ne serait-ce que 75% des briques à boisson, elle économiserait chaque année l’équivalent de 11 000 terrains de football de jeunes arbres. La principale ressource est constituée des 75% de fibres de bois qui peuvent être transformées en papier recyclé, par ex. pour les emballages en carton ondulé ou les serviettes. Le reste est constitué d’un mélange de polyéthylène et d’aluminium qui peut être réutilisé pour fabriquer des distributeurs de papier et de savon, etc.


Transparence totale – à chaque étape

  • Les points de collecte qui recyclent leurs briques à boisson par l’intermédiaire de notre association signent un accord comprenant des spécifications claires et signalent chaque mois les volumes collectés.

  • Les bons de pesée pour les enlèvements aux points de collecte, pour les entrées au point de regroupement et chez les recycleurs certifiés permettent de tracer le parcours de valorisation des briques à boisson.

  • Les points de collecte qui disposent de leur propre filière de valorisation doivent envoyer à l’association des bulletins de pesée indiquant le parcours des matériaux collectés et une attestation de recyclage. Celle-ci n’est valable que si elle provient d’une usine certifiée.

  • Cette procédure fournit la garantie que les briques à boisson collectées en Suisse sont bel et bien recyclées.

Les processus sont échelonnables

Après plus de 10 ans de travail précurseur, l’association pour le Recyclage des Briques à Boisson Suisse tire un enseignement essentiel: la collecte des briques à boisson pourrait sans aucun problème être introduite sur le plan national. Les processus inhérents à la logistique de collecte et au recyclage des matériaux sont bien établis et ont fait leurs preuves. Ce dont on a besoin maintenant, c’est une solution de financement nationale analogue aux systèmes existants, par ex. par le biais d’une contribution anticipée de recyclage (CAR). Nous continuerons à nous engager en ce sens.