• gkr

Le recyclage des briques à boisson en Suisse

Les briques à boisson collectées en Suisse sont actuellement recyclées dans un pays limitrophe. Ce faisant, leur principal composant, le carton, est recyclé et transformé en nouveaux emballages. L’article suivant vous explique pourquoi le recyclage est utile et quelles sont les étapes du processus.


La fabrication d’un emballage à boisson en carton

Chaque année, environ 20’000 tonnes de briques à boisson arrivent sur le marché suisse. Afin de pouvoir utiliser du carton pour conditionner des boissons, celui-ci doit disposer d’une couche imperméable l’empêchant de se ramollir. Celle-ci est constituée de plusieurs couches de trois matériaux assemblés sans colle: comme pour un sandwich, le carton imprimé, du polyéthylène – et une très fine couche d’aluminium pour les produits longue conservation – sont superposés et laminés. Le matériel d’emballage est livré aux laiteries ou aux embouteilleurs de jus de fruit sous forme de rouleaux ou de pièces découpées, puis plié pour obtenir des briques à boisson et scellé seulement au cours du remplissage. Il emballe ainsi de manière sûre tout type de liquide sans perte de qualité. Les couches d’une telle brique à boisson sont constituées d’environ 75% de carton, de 20% de polyéthylène et de 5% d’aluminium – tous ces matériaux peuvent être recyclés après utilisation de la brique à boisson.


Le recyclage des briques à boisson

Les différentes couches adhérant les unes aux autres, on sépare les fibres de carton du reste par un procédé purement physique. Cela signifie que les briques à boisson sont déchiquetées et mises à tremper dans un grand tambour rempli d’eau comme celui d’un lave-linge. La rotation du tambour et l’eau séparent les fibres de carton du polyéthylène et de l’aluminium. Les fibres de cartons sont par exemple réutilisées pour fabriquer du carton ondulé permettant de transporter nos commandes en ligne en toute sécurité jusqu’à chez nous.

Le recyclage des briques à boisson

L’aluminium et le polyéthylène sont encore aujourd’hui brûlés pour produire de la chaleur, en général dans des cimenteries. À l’étranger, il existe néanmoins déjà de nouvelles technologies permettant de les recycler. L’entreprise allemande Palurec GmbH a réussi à développer une installation innovante fabriquant à partir d’aluminium et de polyéthylène des matières premières secondaires pouvant être utilisées pour réaliser de nombreux produits. Pour en savoir plus, lisez notre article de blog sur la nouvelle installation de Palurec GmbH (en allemand).


Voici comment les briques à boisson vides sont recyclées:


Le recyclage est écologique

Depuis la mise hors service de l’installation de Model AG, dans laquelle une nouvelle technologie de séparation des fibres a été utilisée, toutes les briques à boisson collectées en Suisse sont acheminées dans les pays limitrophes. Elles y sont recyclées dans des usines à papier certifiées utilisant des technologies conventionnelles, employées depuis des décennies. Ce qui, d’un point de vue écologique, est judicieux, car malgré les transports supplémentaires, le recyclage a un bénéfice environnemental supérieur à l’élimination avec les ordures ménagères et donc à l’incinération. C’est ce que montrent les premiers enseignements de notre révision de l’écobilan sur le recyclage des briques à boisson mené cette année par l’entreprise de conseil en environnement Carbotech.


Une solution: la contribution anticipée de recyclage

Nous dialoguons régulièrement sur la manière de réaliser à nouveau le recyclage en Suisse. Mais en l’absence d’une solution réglementaire nationale, les quantités collectées ne sont, pour l’instant, pas suffisantes. Nous continuons donc à nous engager en faveur d’une solution de financement permettant de mettre en place à l’échelle suisse un système de collecte pour le recyclage des briques à boisson.


Ensemble, nous réussirons à faire en sorte que le nombre de briques à boisson recyclées augmente. Faites passer le mot et devenez supporteur/rice sur www.getraenkekarton.ch/devenir-supportrice